Hormon’eol : une solution naturelle pour les dérèglements hormonaux chez la jument ... et l’étalon.

Hormon’eol : une solution naturelle pour les dérèglements hormonaux chez la jument ... et l’étalon.

 

Avant de parler des traitements hormonaux, il faut d'abord comprendre le cycle œstrien chez la jument.

Petit aparté : les comportements de chaleurs dépendent de l'individu au point que certaines chaleurs chez des juments timides ou nerveuses peuvent être « silencieuses ». Il faut donc bien connaître individuellement les juments pour reconnaître les signes d'une chaleur.

Son cycle est très atypique comparé aux autres espèces domestiques.

Le cycle dure de 14 à 32 jours avec une moyenne de 21 jours et une durée de chaleur de 3 à 15 jours... Pratique, non ? Le meilleur est à venir : l'ovulation a lieu entre 36 et 48 heures avant la fin de cette période, on ne peut donc savoir qu'a posteriori la date de l'ovulation ! Un suivi individuel de la jument est donc nécessaire pour bien tout comprendre.

Au cours du cycle, la jument subit donc des variations hormonales pouvant jouer sur son comportement, la rendant plus calme ou au contraire plus excitée ou irascible.

En parallèle, les différentes phases du cycle peuvent entraîner une gêne voire des douleurs, rien que par les modifications de la taille de l’ovaire.

En effet, lorsque le follicule approche de l’ovulation, sa taille atteint fréquemment les 5 cm de diamètre.

L’ovaire est alors particulièrement gros et un peu déformé. Dans la cavité pelvienne de la jument, l’ovaire est suspendu à la voûte lombaire par un ligament. Selon son poids, il va donc tirer plus ou moins fort sur ce ligament ce qui peut être particulièrement douloureux et s’accentuer avec le travail.

Ces juments présenteront donc des symptômes de manière très cyclique. Les douleurs ne seront présentes que dans la période de début de chaleurs et disparaîtront normalement une fois l’ovulation passée.

On observe des signes d’inconfort au repos comme au travail, variables selon l’intensité de la douleur et selon chaque jument:

  • Jument qui se campe,
  • Fouaillement de queue,
  • Se regarde voire se mords les flancs,
  • Signes de coliques (gratte, se couche),
  • Rétivité au travail, rue à la botte,
  • Se colle à la jambe au travail
  • Dorsalgie,
  • Irrégularité postérieure.

Le transit est conservé même si l’appétit peut être également capricieux.

Ces douleurs n’étant pas liées à une réelle maladie mais simplement à la taille des follicules et à une sensibilité particulière lors du cycle, il n’est pas toujours conseillé de stopper totalement ces cycles au moyen de médicaments allopathiques.

EOL vous propose une alternative naturelle et qui a de nombreuses fois prouvé son efficacité.

Hormon’eol a prouvé son efficacité dans le cadre de douleurs ovariennes chez la jument. Des cavaliers qui devaient sans cesse s’accommoder de ruades lors de séances de travail peuvent désormais travailler leur jument avec plus de confort.

D’autres témoignages nous reviennent aussi pour des hongres ‘chaud’, castrés tardivement ou non. Leur comportement de mâle étant largement diminué sous Hormon’eol.

Dans le cadre d’étalon très ‘entier’, l’Hormon’eol a pu être complété avec le Calm’eol. Cette synergie donne alors un bon résultat sur la concentration de ces chevaux trop sensibles aux odeurs environnantes lors de concours.

Nous avons pu constater que les premiers résultats peuvent généralement être visibles au bout de 15 jours de traitement.

Les cycles des juments étant présents tout au long de la saison estivale, il convient de continuer le traitement jusqu’à l’entrée de l’hiver (ou du moins de l’automne).

Il est évident que l’auscultation par votre vétérinaire reste la base obligatoire afin d’avoir un bon diagnostic.

L’ostéopathie peut également vous mettre sur la piste d’inconforts ovariens. N’oubliez pas que les méthodes alternatives peuvent se conjuguer parfaitement, phytothérapie, ostéopathie, acupuncture ou autres peuvent totalement fonctionner en synergie !

Sources : Techniques d’élevage, Classequ.

Haut de la page