La fourbure, comment mettre un maximum de chances de son côté afin de l’éviter ?

La fourbure, comment mettre un maximum de chances de son côté afin de l’éviter ?

Les produits EOL peuvent vous y aider naturellement et efficacement…

Tout d’abord, rappelons qu’à l’heure actuelle nous ne savons toujours pas exactement quelle est la cause du déclenchement de la fourbure.
Avec les années et les études, nous pouvons néanmoins affirmer que certains éléments ne sont pas favorables.

En voici quelques uns à titre d’exemple :

§ Une alimentation trop riche est certainement la plus grande cause de fourbure chez le cheval. Cela peut être dû à une ingestion de grains, tels que l’orge, le blé ou l’avoine, en trop grande quantité qui provoque la fourbure dans les 12 à 18h qui suivent l’ingestion. Ce type de fourbure est très dangereux et dégénère rapidement.
L’embonpoint et l’ingestion d’herbe trop riche lors de la mise au pré au printemps par exemple, est également un facteur favorisant la fourbure.
§ Un travail excessif sur sol dur ou du surmenage provoquent notamment des commotions répétées sur le pied et sont responsables de cas de fourbure (cause mécanique). C’est pour cette raison que les chevaux d’endurance sont régulièrement sujets à la fourbure.
§ Certaines maladies produisant des toxines dans l’organisme peuvent également provoquer une fourbure (cause enzymatique). Ce sont ces mêmes toxines qui sont à l’origine des fourbures liées au poulinage. En effet, lorsqu’une jument délivre mal le placenta, une infection peut se déclarer dans l’utérus de la jument et libérer ces toxines.
§ L’absorption d’eau froide par un cheval en sueur peut également provoquer une fourbure.
Dans cet article, nous préférerons vous parler de prévention naturellement.
« Mieux vaut prévenir que guérir ! »
L’année passée beaucoup de chevaux sensibles aux fourbures avaient suivi le ‘protocole’ proposé par le kit Fourb’eol et ce, avec de bons résultats… Explications…

Le kit Fourb’eol était composé de 3 produits, le Drain’eol, le Circul’eol et le Dol’eol, pourquoi?

Tout d’abord, le Drain’eol permet de limiter l’accumulation des toxines dans l’organisme afin qu’il puisse gérer la transition boxe-prairie en début de saison. 15 jours de cure est une bonne moyenne et permet d’obtenir de bons résultats.
Pour les sujets ayant déjà été fourbus par le passé ou… les gourmands, le Circul’eol prend alors le relais.
Le Circul’eol est un tonique veineux, les plantes (Vigne rouge, Gingko, Aubépine, …) qui le composent aident à la circulation sanguine mais surtout améliorent le retour veineux des membres. C’est là-dessus qu’il est important de travailler, surtout en prévention.
Ensuite, le Dol’eol peut suivre en aidant grâce à sa composition bien concentrée en Saule, Reines des prés, Curcuma, … Ces plantes aident clairement à limiter les inconforts, douleurs et les inflammations dues aux fourbures.
Vous voilà donc parés à affronter les premières sorties au pré et ce, de manière naturelle et non invasive.
Attention toutefois que nous parlons ici de prévention, en cas de suspicion de fourbure, il est toujours conseillé d’appeler le vétérinaire sans attendre !
Haut de la page